Peut-être avez-vous vu récemment de drôles de publications sur Facebook vous invitant à choisir les prochains commerces de la rue Notre-Dame ? Peut-être avez-vous même pris part à la discussion (pour ne pas dire le débat) que ces publications suscitent ?  Car les commentaires ne manquent pas. Ils pleuvent même. Et ils vont dans tous les sens… Face à cela, nous nous sommes dit qu’il était grand temps de vous expliquer les tenants et les aboutissants de la démarche que nous entreprenons avec Potloc.

Admettons-le : la rue Notre-Dame à Lachine en arrache. Et ce, depuis quelques années. Pourtant, peut-être ne le savez-vous pas, mais l’arrondissement et ses partenaires multiplient les efforts afin de redonner à l’artère son dynamisme d’antan…

Après avoir allégé le règlement sur l’affichage et sur le zonage, installé le Wifi gratuit, des placottoirs, des murales artistiques et même un piano public pour le côté villageois, la ville a pris le problème à bras-le-corps en s’attaquant, de front, au recrutement commercial.

Alors, la grande question que tout le monde se pose : comment fait-on pour inciter des commerces à investir sur la rue? Tout d’abord, il est important de préciser que l’emploi du verbe « inciter » n’est anodin dans cette question car, contrairement à ce que certains semblent croire, ce n’est pas la Mairie qui décide si un Adonis viendra s’installer sur la rue Notre-Dame ou non. Ce sont les gens de Adonis qui décident où ils veulent ouvrir.

Néanmoins, bien qu’il n’y ait pas de formule magique pour attirer des investissements, redynamiser une rue n’est pas impossible. Cela prend du temps et de la persévérance mais les chances de réussir sont relativement élevées. À condition néanmoins de respecter un certain ordre des choses. Et c’est ce qu’a fait l’arrondissement de Lachine jusqu’à présent.

Tout d’abord, il a réalisé une grande étude de marché et du mix commercial afin d’identifier les forces, faiblesses et opportunités de l’artère. Les chiffres sont sans appel : seulement 28,4% des Lachinois magasinent sur la rue Notre-Dame. Pas étonnant nous direz-vous: « on n’y trouve rien ! ». D’où la suite de l’étude : chercher à évaluer les commerces étant les plus demandés sur la rue Notre-Dame. Ici aussi, les résultats sont sans équivoque : plus de 40% réclament des commerces d’alimentation et 30% des restaurants & cafés. Mais malheureusement, avec « seulement » 18 500 ménages à Lachine, la densité est souvent trop faible pour attirer de nouveaux investisseurs. Et c’est à peu près ici qu’a dû s’arrêter le raisonnement de Michel lorsqu’il a commenté sur Facebook : « Nothing we can do ghost street…for years… ».

Mais ce que ne sait surement pas Michel, c’est que de grands projets de développement résidentiels sont prévus à Lachine dans les dix prochaines années. Ces projets vont apporter pas moins de 4 500 nouveaux ménages dans la zone. 4 500 nouveaux ménages qui arrivent avec leur pouvoir d’achat et la même envie de consommer que les 18 500 autres. La question n’est pas donc de savoir s’il s’agira d’une opportunité d’affaire ou pas, mais de savoir qui va être assez malin pour en profiter en premier.

En parallèle, PME MTL West Island et l’Arrondissement de Lachine ont mis en place un généreux programme de subvention et d’accompagnement, récemment rebaptisé « Renouveau Notre-Dame ». Ce programme, qui attire de plus en plus de jeunes entrepreneurs, permet entre autres d’obtenir 30 000$ en bourse pour lancer un commerce sur la rue Notre-Dame.

Cette année, le succès du programme est retentissant. Le Commissaire au Développement Economique, Monsieur Ghislain Dufour, dit avoir reçu plus de dix demandes, trois mois seulement après le lancement du programme. Parmi ces demandes, cinq sont présentement en cours de développement.

De fait, le renouveau est bien amorcé. Au cours des dernières années des entreprises dynamiques se sont installées sur la rue: de Ouistitine à Bois Artisanal et mural, en passant par 1230 Électronique, Au Bal masqué ou encore Vietasanté. Le Rona, quant à lui, vient d’investir des milliers de dollars pour rénover et améliorer son commerce. Ces nouvelles entreprises se sont ajoutées aux nombreuses places d’affaires que l’on retrouve sur la rue, comme on peut le voir en consultant la liste des places d’affaires que l’on peut déjà fréquenter entre les 6e et 18e avenues.

Alors quel est notre rôle finalement chez Potloc? Il est très simple: appuyer les démarches en cours en aidant, entrepreneurs et détaillants, à prendre le pouls de la population. Votre pouls.

En se basant sur l’étude de marché réalisée et sur les prévisions de vente des futurs développements résidentiels, nous avons tout d’abord établi une liste de bannières à approcher. Parmi elles, on trouve : Valmont, Intermarché, Première Moisson, Frite Alors!, Sport Experts, David’s Tea, Second Cup, Starbucks, Tutti Frutti, Bulk Barn et l’Aubainerie.

Le principe est simple : depuis février, nous demandons à un maximum d’entre vous, via Facebook, de soutenir vos bannières et projets de commerce préférés sur potloc.com. Ainsi, l’arrondissement aura des chiffres concrets entre les mains pour discuter avec ces bannières : « 2 764 lachinois ont demandé un Second Cup sur la rue Notre-Dame, ça vous tente d’en parler plus en détails? ».

Et ne croyez pas que cette démarche va à l’encontre du soutien à l’entrepreneuriat local, au contraire. Nous sommes persuadés que si des boutiques indépendantes s’installent, les bannières suivront naturellement. Ainsi, les entrepreneurs du programme Renouveau Notre-Dame seront donc également invités à se soumettre au jeu du vote populaire via potloc.com s’ils le souhaitent.

Dernier point, mais non des moindres : saviez-vous que Second Cup fonctionnait par franchise ? Tout comme Frite Alors !, Tutti Frutti, Bulkbarn ou encore Première Moisson. Qu’est-ce que cela veut dire ? Cela signifie simplement que vous pouvez ouvrir votre propre café Second Cup demain. Ou votre propre restaurant Frite Alors!. Un rêve inaccessible ? Pas tant que ça. N’oubliez pas qu’il y a 30 000$ qui vous attendent sagement si vous vous lancez sur la rue Notre-Dame. Pensez-y …

Ce message s’adresse donc à vous, lachinois(es), qui avez lu cet article jusqu’au bout : allez sur potloc.com, soutenez le projet ou la bannière de votre choix et incitez vos voisins à vous imiter ! Enfin, si vous avez toujours senti brûler en vous la flamme de l’entrepreneuriat, sachez que les conditions sont réunies et qu’il est peut-être temps pour vous de contribuer à l’économie locale.

À bon entendeur, salut !

Quelques liens utiles :

http://cldwi.com/lancer-une-nouvelle-entreprise/programme-renouveau-notre-dame/

http://secondcupfranchising.com

http://www.fritealors.com/assets/fran%C3%A7ais-franchise-frite-alors.pdf

http://www.tuttifruttidejeuners.com/fr/franchise.php

http://www.bulkbarn.ca/fr/Franchise

https://www.premieremoisson.com/opportunites/opportunites-de-partenariat

Contact clef :

Ghislain Dufour, Commissaire au développement économique
(Arrondissement Lachine)
Tél : 514-634-3471, poste 293
Ghislain.dufour@ville.montreal.qc.ca